fond-page


Être l i s i b l e

Être compris et lu, c’est être lisible.

Un œil professionnel sera toujours meilleur que celui de votre entourage.
Rédiger sur sa personnalité et ses aptitudes, c'est éclairer le lecteur sur vous-même.
Mon œil mouline jusqu'à extraire le suc de ce qui va vous distinguer. Les entrailles ne passent pas dans la moulinette (!)

L’objectif est de sensibiliser la commission de sélection à vos arguments.

La structure du C.V. dénote la réflexion et la capacité de synthèse de votre parcours.

Le style de la lettre fixe la limpidité de l'expression et de la pensée; il engage votre personnalité et votre sens analytique.

L’orthographe est un code qui aide le cerveau à percevoir le sens, c’est un outil incomplet si on l’ampute de la syntaxe.

La composition graphique du C.V. et de la lettre de motivation véhicule le sens. La mise en forme ne doit pas chercher à « faire joli », elle est du domaine de la création et répond à des exigences d’agencement de l’espace.

Le détail typographique envoie des signaux à l’œil (majuscule, largeur de ligne...), place des balises (coupure de mot...). Il n’est pas une affaire de goût personnel.

L’esthétique résulte du travail accompli sur tous les éléments visuels.

L’atmosphère agit sur la perception du lecteur, sa perception visuelle :
la fluidité de la lecture
la respiration
le rythme
le contraste
le gris typographique

cochonne06b
logoblanc2